Payer les mères à la maison ?

Tout le monde y perdrait ! Cela coûterait trop cher et serait socialement rétrograde.

L'été dernier, un sondage de Léger Marketing a permis de constater que, dans les deux tiers des familles québécoises, l'un des parents serait prêt à rester à la maison pour prendre soin des enfants d'âge préscolaire si l'État lui versait une allocation équivalente à la subvention qui est accordée pour une place en garderie subventionnée (CPE ou autre). On parle ici d'une subvention annuelle d'environ 9 000 dollars. L'offre de l'État serait évidemment plus alléchante pour les familles moins nanties, parce qu'elles perdraient moins d'argent que les autres en accep­tant cette allocation.

Centre interuniversitaire sur le risque, les politiques économiques et l'emploi
ESG UQAM, Université du Québec à Montréal, C.P. 8888, Succ. Centre-Ville, Montréal (Québec) CANADA H3C 3P8
Madame Hélène Diatta  | Téléphone : 514 987-6181 | Télécopieur : 514 987-4707 | Courriel : diatta.helene@uqam.ca
Ce site utilise TYPO3 Réalisation: Équipe Tactic